Votre tout premier exercice de yoga

Publié le par SHREK

Alors voilà, nous y sommes !! Votre tout premier exercice de yoga.
C’est la base de la base : apprendre à respirer.

Quoi ?
Un exercice extrêmement facile et bénéfique : respirer par le nez.

Pour qui ?
Pour absolument tout le monde (sauf si vous avez le nez bouché !!)

Comment Faire ?
Cela demande finalement assez peu d’explications ! Pour respirer par le nez, vous fermez la bouche et vous respirez. Cela peut se pratiquer partout, en toute circonstance, dans votre vie quotidienne, prenez plusieurs fois dans la journée le temps de vérifier que vous respirez bien par le nez. Si vous avez l’habitude de respirer par la bouche, respirez intentionnellement par le nez à chaque fois que vous y penserez et cela deviendra rapidement un automatisme.

Ce qu’il ne faut pas faire :
Respirer par le nez en forçant et en faisant beaucoup de bruit. Essayez de respirer le plus calmement et le plus silencieusement possible !!

Pour quoi ?
C’est incroyablement simple mais les effets sont importants et se font sentir très rapidement : vous serez moins sensibles aux maladies de la gorge et des poumons (rhumes, angines, bronchites), votre nez sera moins souvent bouché et votre odorat s’améliorera !
Ehhh oui !!! Tout ça, juste en respirant par le nez !!! Avouez qu’on aurait pu vous le dire avant !!

Comment ça marche ?
Derrière le nez se trouvent les « fosses nasales » qui ont pour fonction de purifier l’air avant qu’il passe dans les poumons. Ces fosses nasales contiennent pour cela des petits os (les cornets) qui vont obstruer le chemin de l’air. Au lieu de passer en ligne droite, celui-ci va donc tourbillonner et passer au maximum sur les muqueuses qui tapissent les fosses nasales.
Ces muqueuses sont humides, chaudes, collantes et garnies de poils (les vibrisses). Elles secrètent aussi des enzymes antibactériennes. L’air à leur contact est donc réchauffé, humidifié, et débarrassé des poussières et des bactéries qu’il contient. C’est donc un air de très bonne qualité qui va passer dans la trachée et arriver dans les poumons qui vont finir de le traiter.
Si l’on respire par la bouche, on absorbe plus d’air d’un coup, plus vite. Mais cet air chargé d’impureté passe dans la gorge et la fragilise puis va directement aux poumons. Il réchauffé, humidifié et nettoyé par son passage dans la trachée et directement par les alvéoles pulmonaires, il est donc au final beaucoup plus porteur d’impuretés et de maladies.
Pour ce qui est de l’odorat, le nerf olfactif se trouve, lui aussi dans les fosses nasales. Respirer en permanence par le nez, permet donc de stimuler ce nerf, qui travaillera mieux.

Et l’expiration ?
Le fait d’expirer par le nez ou par la bouche importe peu. Mais il est peu probable que vous arriviez à maintenir de manière inconsciente une respiration composée d’une inspiration par le nez et d’une expiration par la bouche !! Le plus simple pour respirer par le nez c’est de fermer la bouche et tant que la bouche reste fermée, on ne peut pas respirer autrement.

Comment faire si ?

* Vous avez besoin de faire un effort :
Lorsque l’on monte des escaliers ou que l’on court, on va généralement avoir besoin de respirer par la bouche pour absorber plus d’air, plus rapidement. Si vous êtes en danger de rater votre bus, n’hésitez pas : respirez par la bouche !! Si par contre vous n’êtes pas pressés de monter vos escaliers, amusez vous à trouver le rythme qui vous permet de tenir jusqu’en haut sans respirer par la bouche. Ce petit exercice sera d’autant plus facile que vous saurez utiliser au maximum votre capacité pulmonaire ce que je vais tenter de vous apprendre dans les prochains exercices de respiration.

Publié dans Aïkido

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article