pauvre france !!

Publié le par SHREK

SOURCE: LCI.FR (TF1)


Angelo Hoekelet, le "voyageur sans billet" de la gare du Nord, jugé à Paris pour "menaces de mort et violences sur agents chargés d'une mission de service public" et dont l'arrestation fin mars avait suscité une nuit d'affrontements avec les forces de l'ordre, a été condamné mercredi à six mois de prison ferme par le tribunal correctionnel de Paris. L'avocat du prévenu a annoncé à l'issue de l'audience qu'il ne ferait pas appel du jugement.

Le procureur de la République avait requis dix mois ferme à son encontre. Il avait estimé qu'il s'agissait d'une "affaire banale, tristement banale, de violences contre des agents RATP" et s'est dit "déçu, profondément déçu" par le comportement du prévenu, Angelo Hoekelet, 32 ans, qui n'a fait preuve "d'aucune franchise, d'aucune sincérité dans ses déclarations". "Ces faits sont pénibles car il a déjà été condamné pour des faits de même nature", a déploré le magistrat de l'accusation.

Le prévenu était notamment poursuivi pour avoir commis des violences volontaires à l'encontre de trois agents de la RATP qui l'avaient contrôlé le 27 mars, dans la gare du Nord, après avoir jugé qu'il avait fraudé lors du passage des tourniquets. L'un des agents a obtenu un arrêt de travail de six jours et réclame 600 euros de dommages-intérêts tandis que les deux autres demandent 150 et 100 euros pour leur préjudice. La 23e chambre du tribunal correctionnel a fait droit à ces demandes et condamné le prévenu à verser ces sommes aux contrôleurs qui s'étaient portés parties civiles. Deux gendarmes qui avaient réalisé son interpellation et qui réclamaient également réparation de leur préjudice ont obtenu, chacun, 500 euros de dommages-intérêts.

Sept condamnations à son casier

Le 29 mars, Angelo Hoeket n'avait pas été jugé en comparution immédiate, son avocat Me Bruno-Albert Boccara demandant le report du procès. Il était depuis en détention provisoire. Son défenseur entendait ce mercredi montrer qu'Angelo Hoekelet n'est pas celui que l'on croit. Le lendemain des échauffourées, le ministre de l'Intérieur François Baroin avait affirmé qu'il avait 22 affaires "signalées", était entré illégalement en France et se trouvait en situation irrégulière depuis une vingtaine d'années. D'après Me Bruno-Albert Boccara, son client peut depuis le 5 avril, retirer la carte de séjour à laquelle il a droit. Il est entré en France légalement, dans le cadre d'un regroupement familial. Il a sept condamnations à son casier, dont une prononcée en mars 2003 pour des violences, et six autres remontant à plus de dix ans pour des petits vols de nourriture et d'ustensiles de cuisine dans des supermarchés, port illégal d'un couteau Opinel et opposition à une mesure d'expulsion, a ajoute Me Boccara.

Après ces émeutes gare du Nord, quatre jeunes ont été condamnés à des peines allant de quatre mois de prison avec sursis à six mois ferme. Angelo Hoekelet, déjà interpellé, lui n'a pas pris part aux affrontements.



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article